MARCHE SANDAGA : Un jeune Mbacké-Mbacké arrêté pour vol

Un petit fils de Serigne Touba du nom de Serigne Saliou Mbacké a été jugé hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il est poursuivi par un certain Ousmane Cissé qui reproche au «Mbacké-Mbacké» d’avoir dérobé son téléphone portable.

 

Décidément il y a des personnes qui ne méritent pas leur nom. Serigne Saliou Mbacké, petit fils de Serigne Touba résidant aux Maristes et  enseignant de profession est bien de ceux-là. L’homme a en effet été arrêté il y a quelques jour après avoir été pris en flagrant de vol. En effet il est ressorti des débats d’audience pour la manifestation de la vérité que le petit fils du saint homme, accompagné par un complice qui a réussi à prendre la fuite, a bousculé le sieur Cissé qui était en train de marchander  avec un taximan, pour faire tomber son appareil mobile. Ainsi par ce geste, Serigne Saliou le ramasse et le livre à son complice qui a aussitôt pris la poudre d’escampette. Malheureusement pour le petit mara, lui ne pourra pas quitter les lieux. En effet, au moment de s’adonner à son larcin, le petit fils indigne a été aperçu par deux personnes qui suivaient la scène de l’autre côté de la route. Ceux-ci le balancent et le petit fils de Serigne Touba est ainsi arrêté.

Interpellé à la barre du tribunal, le Serigne Saliou a nié les faits qui lui sont reprochés. «Je suis enseignant coranique. Je donne des cours de coran à des enfants à Colobane. Ce jour, comme d’habitude j’ai quitté mon appartement aux Maristes pour aller travailler. Après cela j’ai décidé d’aller acheter une paire de chaussure à Sandaga. De là, une personne qui avait volé un téléphone m’a bousculé. Quand je me suis relevé, il était déjà loin. Alors, des gens se sont rués sur moi pour m’accuser de vol disant que je suis complice du voleur qui a pris la fuite. Je n’ai jamais pris le téléphone de qui ce soit, je ne suis pas un voleur» s’est défendu le jeune mara qui n’avait pas d’avocat pour assurer sa défense.

Prenant ses réquisitoires, le représentant du ministère public s’est contenté de demander aux juges de déclarer le sieur Serigne Saliou Mbacké à 2 ans dont 3 mois ferme. Finalement après délibéré, le tribunal a décidé de condamner le petit fils indigne à 2 ans dont 2 mois ferme.

 

Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...