“Mame Mbaye Niang ou la personnification de l’indiscipline militante”, Par Khadim Sylla

S’il y a un ministre qui constitue un désastre pour le gouvernement et pour le parti c’est bien Mame Mbaye Niang. Sa nomination à la tête de ce ministère est une erreur de l’histoire tant l’homme brille par son incompétence pour ne pas dire son incurie doublée d’une insolence qui franchit les limites du raisonnable.

D’abord au niveau gouvernemental, l’emploi est une problématique mondiale et cela le chef de l’état l’a bien compris en mettant en place tout un dispositif institutionnel et financier pour prendre ce problème par le bon bout. Mais à cause de l’incurie du ministre Mame Mbaye Niang chargé de mettre en œuvre la vision du chef de l’état dans ce domaine ce secteur clé tarde à décoller. Aucune initiative novatrice encore moins de mesures efficaces à même de résoudre le lancinant problème de l’emploi malgré les importants moyens financiers mis à sa disposition.

A la place l’homme se distingue par ces sorties qui à la limite constituent une avanie servie à la jeunesse du pays en ce sens que notre cher ministre juge incapable cette jeunesse d’élaborer des projets porteurs et bancables. Ce qui représente une insulte à l’endroit de cette brave jeunesse. En gros force est de reconnaître que ce ministre complexé et intellectuellement très limité est le pire ministre que le Sénégal n’ait jamais eu.

Sur le plan politique, Mame Mbaye Niang a la manie de s’attaquer aux grands responsables du parti. Hier c’était le premier ministre Mme Mimi Touré, aujourd’hui c’est Aliou Sall et Amadou Bâ. Ces responsables précités sont des figures de proue du parti qui ont fait leur preuve dans leur base respective d’abord et au niveau national ensuite tout le contraire de Mame Mbaye Niang qui n’a aucun mandat électif parce que sans base politique. Aliou Sall est un frère de parti. Les attaques infondées dont il est victime sont en réalité destinées à fragiliser le président. C’est de notre devoir de le soutenir mieux de faire corps avec lui. Essayer de le livrer à l’ennemi, comme le propose Mame Mbaye serait lâche et mesquin. Les preuves apportées par notre vaillant premier ministre lors de sa conférence de presse sont suffisantes pour clore ce dossier.

Maintenant le ministre de la jeunesse doit être conséquent ; s’il n’est pas d’accord avec les explications fournies par celui qui dirige le gouvernement dans lequel il siège il doit rester digne et rendre le tablier au cas non échéant il doit être démis de ses fonctions pour l’intérêt de toute la jeunesse sénégalaise.

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...