Keur Momar Sarr: Paris injecte 61 milliards Cfa dans l’usine de traitement d’eau potable

 La France, par le biais de l’Agence française de développement (Afd), va apporter une contribution financière de 93 millions d’euros (environ 61,004 milliards de FCfa) pour la réalisation d’une usine de traitement d’eau potable à Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval KMS3. L’information est livrée par nos confrères de l’Aps qui indiquent que la convention sera signée, ce vendredi à Dakar, dans le cadre de la visite du Premier ministre français Manuel Valls.

     Le document sera paraphé par Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et M. Rémy Rioux, Directeur général de l’Afd, en présence de Laurence Hart, Directrice de l’Afd à Dakar et Charles Fall, Directeur général de la Sones. Il faut noter que quatre autres partenaires techniques et financiers-Banque mondiale, Banque africaine de développement, Banque européenne d’Investissement et Banque islamique de développement-viendront compléter le coût global du projet, qui s’élève à 416 millions d’euros, soit environ 272,878 milliards de FCfa, indique un communiqué de la Primature.

     Lequel précise l’objectif du projet, qui est de «procéder à une extension de la capacité du système d’Adduction du Lac de Guiers à travers une bonne alimentation de la capitale (Dakar) en eau potable qui souffre de l’absence de ressource suffisante et d’une croissance démographique, plus importante que prévue ces dernières années». Il permettra, renseigne le document, de «contribuer à un service d’eau potable sûr, en permettant aussi un accès universel dans la capitale sénégalaise par un renforcement et une extension du réseau de distribution et de consolider la régulation du secteur et la capacité des acteurs».

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...