La guerre continue au sein du Parti socialiste

L’heure de vérité a sonné chez les socialistes, du moins, c’est la volonté de certains membres du bureau politique qui ont initié une autre pétition. Une initiative visant à contrecarrer, et “déclarer la guerre” à certains de leurs “camarades” de parti à l’instar de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds), ces derniers exigeaient le retrait des ministres socialistes du gouvernement. .

La Jds, le Forum des jeunes socialistes et la Convergence socialiste, tous dans la ligne de mire de ces membres du bureau politique du Parti socialiste. Ils évoquent comme motif, le désordre récurent constaté dans la communication du parti et les initiatives abracadabrantes de ces mouvements satellites, très dommageables pour le parti. Ainsi, dans un contexte marqué par une volonté de suppression des “rebelles” socialistes, M. Ousmane Tanor Dieng se voit confronté à une situation plus ou moins embarrassante.

Évoquant l’article 38 qui régit les mouvements d’initiative et d’action, M. Mamoudou Mbodji Diouf et ses camarades de confier que les mouvements d’initiative et d’action sont tenus de se conformer à la ligne directrice du Parti et de respecter les décisions de ses instances de Direction. Selon eux, la charte du militant exige le respect scrupuleux des décisions des instances régulières sur la vie du parti. Une réponse visant à déstabiliser la Jds qui avait lancé une pétition demandant le retrait des ministres socialistes du Gouvernement et le retrait de leur parti au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar.

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...