Chargé encore par l’opposition : Aliou Sall organise sa défense

La défense du maire Aliou Sall s’organise. Quelques jours après la sortie de ses collaborateurs, puis de l’association des maires du Sénégal pour prendre sa défense, le Cadre de concertation et d’action de Guédiawaye (CCAG) a été porté sur les fonts baptismaux.

Il est présenté par ses initiateurs (des membres de BBY, de l’opposition dont le PDS, des imams de la société civile, des autorités sportives, coutumières et religieuses) comme une dynamique qui entend rassembler toutes les forces vives de Guédiawaye. Mais, selon le mot de Cheikh Sarr, porte-parole du jour, le Cadre a pour mission de servir de paravent au maire de la ville.

‘’Aliou Sall qui est démocratiquement élu est victime d’attaques sournoises de la part de politiciens aigris, en quête de visibilité, cherchant coûte que coûte à exister, même au prix de mensonge et d’accusations sans preuve. Cette campagne calomnieuse menée contre M. Sall a pour objectif entre autres de le diaboliser pour décourager et faire fuir les investisseurs intéressés par cette ville. Elle cherche aussi à salir la gouvernance du Président Macky Sall, ce qui est insupportable’’, fulmine l’ancien maire de Guédiawaye. Qui annonce qu’ils ont mis sur pied un plan d’actions.

Selon Cheikh Sarr, jusqu’à présent, ceux qui accusent le frangin du chef de l’Etat n’ont pas apporté une once de preuve. ‘’Guédiawaye dit non à ce genre de pratique. Il ne sera plus question pour nous d’être sacrifiés sur l’autel de la médisance et de la lâcheté des gens qui n’ont jamais assumé pleinement leurs responsabilités.’’

Le politique voit dans les différentes sorties contre leur édile, notamment celle du ministre Mame Mbaye Niang, une tentative de déstabilisation. ‘’Nous ferons face pour défendre nos institutions que sont le maire et ses projets. Nous nous battrons pour faire la promotion des ressources humaines de notre département dans la solidarité et l’unité. Seul Guédiawaye nous intéresse’’, dit-il. Pour rappel, leur maire est cité dans l’affaire Petro-Tim.

Ensuite, revenant à leur plan d’actions, l’ancien maire de Guédiawaye a annoncé un grand rassemblement le 14 octobre prochain, date de la marche prévue par l’opposition. Toutefois, les modalités, le lieu ainsi que les autres informations, dit-il, seront annoncés le moment venu.

Ont pris part à cette rencontre : des députés socialistes, des directeurs généraux de la mouvance présidentielle, des maires de commune, des alliés du chef de l’Etat, des imams dont Imam Youssoupha Sarr, et des libéraux parmi lesquels Cheikh Ndongo Guèye, adjoint à la mairie de la ville de Guédiawaye.

EnQuête

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...