CD du Pds: Macky, Sidiki Kaba, Mimi Touré et les magistrats en prennent pour leur grade

La réunion hebdomadaire du comité directeur du Parti démocratique sénégalais qui vient d’être bouclé ce mercredi a été l’occasion de débattre du verdict rendu hier par Paris sur l’affaire concernant Karim Wade et Bibo Bourgi. 

Les magistrats, Mimi Touré, Sidiki Kaba, Macky Sall entre autres en ont pris pour leur grade relaye Jotay. Le porte parole du jour, Cheikh Sadibou Fall n’a rien laissé et d’accuser les juges en premiers de  « simplement pour plaire à Macky Sall. Ils  ont entaché l’honneur de la justice de notre pays et devraient être extirpés de la noble institution de la Justice, répondre de leur forfaiture et libérés de leur servitude », dit-il.

Omar Sarr dans le sillage exige exige la restitution de tous les biens spoliés et volés à Karim Wade et ses compagnons d’infortune.  Ainsi que la restitution de la maison familiale du « Point E » appartenant à Me Abdoulaye Wade saisie par Macky Sall et immatriculée au nom de l’État.

Aussi, ils rappellent à leurs devoirs les magistrats Henri Grégoire Diop (Président de la CREI), Abdourahmane Diouf (Président de la Chambre Criminelle de la Cour Suprême) et Mamadou Badio Camara (Premier Président de la Cour Suprême), les ministres Aminata Touré, Sidiki Kaba ainsi que le président Macky Sall, de se tenir à la disposition de toute juridiction internationale qui sera saisie, pour répondre de leurs actes.

«Qu’ils ne tentent pas lâchement de se réfugier derrière le paravent de l’immunité pour espérer échapper à leurs responsabilités. EIles doivent comprendre que personne n’est au-dessus de la Justice et que, tôt ou tard, elles paieront le prix de leur forfait. Depuis que Macky Sall a accédé à la plus haute fonction, ses amis, sa famille et son clan sont cités dans de très graves scandales de corruption de toutes sortes, de mal gouvernance et de détournement sans qu’aucune procédure judiciaire ou autre n’ait été ouverte alors que les preuves sont accablantes», a argumenté  Cheikh Sadibou Fall. Il ajoute: “Ces scandales de mal gouvernance, de corruption et de détournement de deniers publics portent sur plusieurs centaines de milliards de F.CFA et concernent les projets et marchés de gré à gré opaques et surfacturés, les dossiers MITTAL, PETROTIM, SONATEL, BICTOGO, PAD/NECOTRANS, AUTOROUTE ILA TOUBA, PLATEFORME DE DIAMNIADIO, ÉQUIPEMENTS ET MATÉRIEL MILITAIRES, ABDOULAYE SYLLA et tant d’autres…”

« Ainsi que l’a demandé le Groupe de travail des nations unies contre la détention arbitraire, son Conseil exercera toutes les pressions pour que le préjudice subi par Karim Wade soit réparé. Macky Sall, qui a utilisé l’appareil d’Etat pour écraser un adversaire politique devrait donc être condamné solidairement avec l’Etat aux réparations. Et s’il conteste la décision rendu par le tribunal de grande instance de Paris, le PDS lui propose d’accepter que le différend soit porté devant la juridiction de l’un des grands pays démocratiques du monde, en lui laissant le choix entre, par exemple, la Suisse, le Luxembourg, la Grande Bretagne, le Canada ou les Etat Unis », indique le cd qui ajoute que Macky Sall n’aura pas le courage de relever ce défi.

Pour conclure, la marche du 14 octobre s’est invité au débat, avec la participation de tous les militants.

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...