Burkina : la police interrompt la finale du concours de… grosses fesses

   Au Burkina Faso, la finale du concours de fesse a été interrompue par les forces de l’ordre. La cérémonie se déroulait en présence de la marraine Eudoxie Yao.
    Alors que la finale de la “guerre des fesses”, un concours du plus gros postérieur, se déroulait jeudi 8 septembre 2016 à Ouagadougou en présence de la marraine Eudoxie Yao, la police est intervenue pour mettre fin aux festivités. C’est ce qu’a annoncé Koaci qui précise que c’est aux environs de 23 heures que la police a fait irruption au bar-maquis le “Major VIP” pour le vider de tous ses clients et mettre un terme à la finale du concours qui y battait son plein. 
    Organisé par le bar “Major VIP”, ce concours, qui se disputait tous les jeudis dans le quartier Gounghin, a pourtant vu les manches éliminatoires se dérouler durant tout.e les vacances sans problème. Des travailleurs du maquis ont confié aux sources du site que cette descente fait suite à une plainte de citoyens qui voient en ce concours un facteur de dépravation des mœurs et une atteinte à la dignité de la femme. D’aucuns pensent que c’est l’annonce et la venue de l’Ivoirienne Eudoxie Yao, réputée pour ses formes généreuses, qui a donné un autre relent à ce concours. Selon Koaci, son arrivée à Ouagadougou et les plateaux télé organisés pour vendre l’évènement ont accélérer les choses et soulevé des vagues d’indignation, poussant les autorités burkinabè à prendre des dispositions visant à interdire la manifestation.

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...