Il brise le pied du “voleur” et écope d’un mois de prison ferme

Bassirou Mbacké Ndiaye est condamné à une peine d’emprisonnement d’un mois ferme et à 300.000 francs de dommages et intérêts à payer à sa victime Abdoulaye Aïdara qui serait un voleur, selon lui. La partie civile lui reproche de lui avoir brisé le pied avec une brique, a indiqué seneweb.

L’affaire a lieu au quartier Hlm Grand Médine, un week-end, vers 2h du matin.

Traîné devant la barre du tribunal des flagrants de Dakar pour répondre de l’infraction de coup et blessure volontaire ayant occasionné une incapacité temporaire de travail (Itt) de 30 jours, Bassirou Mbacké Ndiaye a nié être l’auteur de la fracture d’Abdoulaye Aïdara. Il soutient que la partie voulait voler la radio de sa voiture garée. Lorsqu’il a crié “au voleur”, Aïdara s’est retourné et lui a versé du sable avant de fuir. Il l’a poursuivi et il s’en est suivi une bagarre et Abdoulaye Aïdara s’est retrouvé avec une lèvre fendue. Ce que confirme le témoin, El Hadji N. Diouf, qui dit n’avoir pas constaté de fracture de la jambe d’Abdoulaye Aïdara. Il soutient, plutôt, avoir entendu Aïdara dire à Bassirou de le laisser partir, sinon il allait le poignarder.

Pour justifier la tentative de vol, Bassirou Mb. Ndiaye dit avoir remis à la police les chaussures, le chapeau et le téléphone abandonnés par Abdoulaye Aïdara dans sa voiture alors qu’il tentait de démonter la radio

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...