5 sièges prévus pour le Ps sur la liste de Macky Sall : Ousmane Tanor Dieng, face au partage du gâteau

Après avoir fait l’apprentissage de la déception avec le Président de la République, qui a payé en monnaie de singe le Parti socialiste, lors des investitures des candidats à l’élection du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng risque d’aller, selon des sources de Actusen.com, vers des lendemains cauchemardesques.

En effet, d’après toujours les sources de Actusen.com, le Parti socialiste, dont le Secrétaire général national est pressenti pour présider aux destinées de cette Institution, n’aura, finalement, sauf coup de théâtre, que cinq Sièges. En dehors de la Présidence du HCCT.

« Pour le moment, ce sont seuls cinq postes que le Président Macky Sall a prévus en faveur du Ps. Et Ousmane Tanor Dieng sera confronté à un dilemme cornélien, dans la mesure où il a, en face de lui, plusieurs responsables socialistes qui rêvent de bénéficier de ces sièges-là.

Du coup, il y en aura, forcément, qui seront laissés en rade, lorsque sonnera l’heure de désigner les cinq personnes devant faire partie des 70 hauts conseillers des Collectivités Territoriaux », confie à Actusen.com un haut responsable du Ps.

Ousmane Tanor Dieng, face à cette catégorie de responsables ô combien particulière qui ne sont ni avec lui, ni avec Khalifa Sall

Le risque de voir la ligne de vie être rompue et le ressort cassé au sein de la famille socialiste, est d’autant plus élevé que, très remontés contre leurs alliés de l’Alliance pour la République, beaucoup de responsables du Ps avaient brandi la cross en l’air dans la perspective de l’élection des membres du HCCT.

Mais ont été, in fine, dissuadés par Ousmane Tanor Dieng de ravaler leur colère des investitures. D’autant que les révoltés de celles-ci vivaient le rêve de pouvoir figurer sur la liste des 70 élus devant être désignés par le Chef de l’Etat.

Le risque de soulèvement contre Ousmane Tanor Dieng est plus que réel, parce qu’au sein du Parti socialiste, il y a beaucoup de responsables qui, jusqu’ici, ne sont, fondamentalement, ni avec Ousmane Tanor Dieng, ni avec Khalifa Sall. Et qui, à tout moment, peuvent définitivement, tourner le dos au chef de file du Ps au profit du camp du maire de Dakar.

D’ailleurs, confie-t-on, toujours, à Actusen.com,, la crainte de voir le Ps vivre des lendemains cauchemardesques est si grande, après l’officialisation de la liste des 70 membres du HCCT cooptés par le Président, qu’au sein de la famille de Feu Léopold Sédar Senghor, certains prônent qu’Ousmane Tanor Dieng s’en ouvre à Macky Sall. Afin que celui-ci revoie à la hausse le nombre de Hauts conseillers prévus pour le Ps.

Le Ps prône qu’Ousmane Tanor Dieng s’en ouvre à Macky Sall, pour éviter le peu d’unité au sein de sa famille se mue en schisme

Malheureusement, pas si certain que cette plaidoirie puisse donner le résultat escompté, si l’on sait que le Chef de l’Etat a, au sein de la Coalition « Benno Bokk Yakaar », et surtout de l’Apr, autant de soucis à se faire pour servir les nombreux prétendants aux 70 sièges des 150 que compte le Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Sans compter le fait qu’il doive, par ailleurs, choisir de cette même liste, des personnalités de la Société civile. Actusen

vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...